Qui sommes-nous ?

Ecodair est une entreprise de reconditionnement d'ordinateurs portables et fixes ayant pour particularité d'employer des personnes handicapées psychiques ou en insertion.

Nous revendons des ordinateurs remis à neuf, de haute gamme de par leurs caractéristiques (Core 2 Duo à Core i7, écrans plats) et leur qualité (reconditionnement par des professionnels de l’informatique) – matériel garanti de 6 mois à un an, service après vente.

La démarche d’Ecodair s'inscrit dans le cadre de la directive européenne sur le traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E, 2003) dont fait partie la récupération et la redistribution de matériel informatique.

Ecodair regroupe en un seul lieu 3 structures différentes:
un Etablissement ou Service d’Aide par le Travail (ESAT), association à but non lucratif, accueillant des personnes ayant un handicap psychique ;
une Entreprise Adaptée (EA), Société par Actions Simplifiées, accueillant des personnes dont le handicap psychique est stable dans le temps ;
et une Entreprise d’Insertion (EI), employant des personnes en difficulté d’insertion professionnelle (inscrits à l'ANPE, bénéficiaires du R.S.A. ou d'une autre allocation sociale...).

    

Cadre historique :

Ecodair a été créée en 2005 par l’œuvre Falret, une association française dédiée à l’accompagnement et à la réinsertion de personnes handicapée.

Cadre législatif :

La démarche d’Ecodair s'inscrit dans le cadre de la directive européenne sur le traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E, 2003) dont fait partie la récupération et la redistribution de matériel informatique.

  

Un triple objectif – social, économique et environnemental
 

Notre premier objectif est d’accueillir des personnes en situation de souffrance psychique, de les accompagner afin qu’elles reprennent confiance en elles et acquièrent une formation. Cette stabilité retrouvée, les progrès réalisés leur permettront petit à petit d’envisager un retour vers une vie professionnelle ordinaire.

Notre deuxième objectif est de réduire la fracture numérique et sociale, en proposant des ordinateurs fixes, portables et des imprimantes à bas prix, à un public varié : particuliers, écoles ou associations.

Finalement, notre activité s’inscrit dans une démarche de développement durable. En effet, en reconditionnant les ordinateurs totalement amortis, Ecodair permet la réutilisation d’un matériel informatique destiné auparavant à la destruction. Prolonger la vie d’un ordinateur permet de repousser dans le temps la pollution qu’engendrerait sa destruction. A titre d’exemple, le bilan carbone de la destruction d’un ordinateur est équivalent à 1800 km parcourus en voiture.
Ecodair favorise également le recyclage des machines informatiques obsolètes. Détruire et recycler conformément à la législation en vigueur permet de réduire les déchets électriques et électroniques dans la nature, qui nuisent à l’environnement.
 
Avec les PC d’occasion reconditionnés par Ecodair, vous aidez des personnes handicapées à se réinsérer dans le monde professionnel. De plus les entreprises/ collectivités peuvent réduire leur contribution AGEFIPH/ FIPHFP. ECODAIR, grâce à un système de traçabilité performant, peut vous fournir un tableau récapitulatif de toutes les machines reçues, PC d’occasion, portables d’occasion, reconditionnés ou recyclés.

Établissements Ecodair

Les trois structures d'Ecodair

 E.S.A.T.

  • Taux d'activité (par rapport à l'activité normale) : Inférieur à 33%
  • Statut Travailleur handicapé : Relevant du Code de la famille et de l'aide sociale et du code du travail,
  • Contrat de soutien et d'aide au travail,
  • Rémunération 60 % du SMIC (budget commercial du E.S.A.T. et complément de ressources de la DDTE)
  • Nature : établissement médico-social
  • Financement L'Etat (de 1/3 à 4/5 selon l'importance de l'activité économique et les possibilités des travailleurs) Le reste est financé par le budget commercial de l'établissement
  • Orientation COTOREP
  • L'agrément   Préfet de région après avis du CROSS
  • L'autorité de contrôle :  DASS état
  • Les principaux textes applicables   Décret n° 77-1546 du 31/12/77   Loi n°2002 du 2 janvier 2002
  • Les ministères compétents :  Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapéesMinistère des affaires sociales, du travail et de la solidarité

E.A. 

  • Taux d'activité (par rapport à l'activité normale) : Entre 33 et 80 %
  • Statut Travailleur handicapé : Travailleur handicapé Soumis au Code du travail
  • Contrat : Contrat à durée indéterminée
  • Rémunération : 90% à 130 % du SMIC  par le budget commercial de l'E.A.
  • Nature : établissement social à vocation d'insertion professionnelle sans limite de durée
  • Financement : Les clients (90% en moyenne) La DRTEFP et l'Etat complètent ce financement, notamment en cas de difficulté économique
  • Orientation : COTOREP
  • L'agrément : Préfet de région après instruction par la DRTEFP
  • L'autorité de contrôle : DDTEFP et DASS état (emploi et formation professionnelle)
  • Les principaux textes applicables : Loi n° 57-1223 du 23/11/57 Loi n° 75-534 du 30/06/75 Circulaire DGEFP n°2001/23 du 26 juillet 2001 Loi du 11 février 2005
  • Les ministères compétents : Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité   

E.I.

  • Taux d'activité (par rapport à l'activité normale) : Supérieur à 80%
  • Statut Travailleur handicapé : Contrat d'insertion ressortissant ANPE Soumis au Code du travail
  • Contrat : Contrat à durée déterminée d'une durée de 6 mois renouvelable jusqu'à 24 mois.
  • Rémunération : Au minimum le SMIC  par le budget commercial de l'EI 
  • Nature : Entreprise d'économie sociale à vocation d'insertion professionnelle en 2 ans maximum
  • Financement : Les clients (95 à 98%) L'Etat intervient en versant une somme de 9680.51€ par contrat d'insertion et par an.
  • Orientation : ANPE, EPSR...
  • L'agrément : CDIAE
  • L'autorité de contrôle : DDTEFP et DASS état 
  • Les principaux textes applicables : Loi n°87-39 du 27/01/87 Loi n° 98-657 du 29/01/98 Décrets n°99-105/106/107/108/109 du 18 février 1999 Circulaire DGEFP n°99-17 du 26 mars 1999 Circulaire DGEFP n°2000-27 du 17/10/2000 
  • Les ministères compétents : Ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité